Collectif des riverains de la gare de triage de Drancy, du Bourget et du Blanc Mesnil

Nous avons besoin de vous! Notre sécurité n'est pas négociable.

La gare de triage de Drancy/le Bourget voit transiter chaque jour des wagons transportant des matières dangereuses et toxiques: 220000 wagons sont triés par an dont plus de 5% de wagons transportant des matières dangereuses.

L’annonce par le préfet de Seine Saint Denis de l’interdiction de toutes nouvelles constructions, extensions, susceptible d'accroître la population exposée au risque dans un périmètre de 620m autour de la gare de triage ne résout en rien la dangerosité du site et va donc créer les conditions d'un appauvrissement des habitants et des communes concernés.

Pour Le Blanc-Mesnil ce ne sont pas moins de 4000 habitations (logements, pavillons et commerces), 10000 habitants, 7 écoles primaires, un IME, 2 centres municipaux de santé, une clinique privée, un équipement culturel, deux lieux de cultes, 100 rues blanc-mesniloises, qui sont frappés par cette mesure, sans compter les 400 000 Voyageurs/jour circulant sur la ligne B du RER et exposés au danger.

Pour Drancy, 57% de la population soit 38040 habitants, 1 crèche, 5 groupes scolaires, 2 collèges, 1 hôpital, un centre commercial, 1 médiathèque sont directement impactés.

Ce choix préfectoral apparaît comme un immense gâchis social, économique, environnemental et urbain. Une zone  dense en plein cœur de la Seine-Saint-Denis est ainsi paralysée et ceci en totale contradiction avec l’ambition du « grand Paris». Cette situation est d'autant plus scandaleuse qu'elle n'a fait l'objet d'aucune concertation avec les élus, les citoyens concernés et l'administration.

Le CORIGAT, association PLURALISTE ET AUTONOME tente depuis la décision préfectorale de mobiliser la population afin de peser sur cette situation intolérable. Les mobilisations citoyennes portées par le CORIGAT et les initiatives développées par les municipalités de Drancy, Le Bourget et le Blanc-Mesnil ont rencontré un soutien massif des populations.

NOTRE OBJECTIF : Arrêter le transit et le stationnement des wagons transportant des matières dangereuses et toxiques pour éradiquer les dangers et les risques sur le site de la gare de triage.

L’Etat a reconnu que nous étions en danger ! Nous exigeons que ce danger cesse immédiatement. Notre sécurité est une exigence non négociable. Nous avons besoin d’une mobilisation large.

Habitants de Drancy, du Bourget ou du Blanc Mesnil, nous proposons à chacune et à chacun de nous rejoindre. Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues.

Ce blog se veut participatif. N’hésitez pas à laisser des commentaires.


Charte DU BLOG.

Le CORIGAT étant une association autonome et indépendante, elle revendique fièrement le pluralisme de ses membres. 

Ce blog se veut être un blog CITOYEN d’expression libre autour du danger représenté par la gare de triage de Drancy/Le Bourget et des contraintes réglementaires et financières liées à l’arrêté préfectoral instituant une zone de sécurité,  à l’exclusion de tout autre sujet.

Aucun article ou commentaire politique partisan ne sera accepté.

Posté par corigat à 14:22 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


16 juillet 2017

SUITE DU CIE DU 11 JUILLET DERNIER : POINT OFFICIEL SUR LE PPI

Dans notre parution précédente nous vous avions uniquement présenté la première partie du Comité d'Information et d'Echange (CIE) qui s'est réuni le 11 juillet dernier, présidé par le Préfet de Seine Saint-Denis Monsieur Pierre André DURAND, auquel le CORIGAT avait participé. Cette première partie concernait le "porter-à-connaissance" destiné aux maires des 3 villes concernées par les dangers et les risques générés par la présence de la gare de triage. Ce document est fondamental pour le développement de la vie des riverains car il énnonce des préconisations d'urbanisme. 

La deuxième partie a traité du Plan Particulier d'Intervention (PPI) qui devait être développé lors d'un groupe de travail qui devait se réunir le 23 février dernier et qui avait été annulé sine die au dernier moment. La nature de ce PPI qui concerne non plus 3 mais 8 communes fait qu'il est relativement laborieux à élaborer.

Les services de la préfecture ont édité un document faisant le point de son avancement ainsi qu'un calendrier prévisionnel. Nous vous le présentons ci-dessous en suivant le lien direct vers la préfecture :

http://www.seine-saint-denis.gouv.fr/content/download/10678/81247/file/Pr%C3%A9sentation%20PPI.pdf

Posté par JP QUINET à 19:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 juillet 2017

LE NOUVEAU PORTER A CONNAISSANCE DE LA PREFECTURE EST ARRIVE

Le Préfet de Seine Saint Denis, au cours du dernier Comité d'Information et d'Echange du 11 juillet dernier auquel le CORIGAT a participé, a présenté officiellement le nouveau porter à connaissance qu'il a adressé aux maires des communes du Bourget, de Drancy et du Blanc-Mesnil. Comme nous vous l'avions annoncé nous vous le présentons.

Il contient de grandes évolutions par rapport à l'ancien , ce que nous vous laisserons apprécier dans l'immédiat. N'hésitez pas à formuler vos commentaires ou interrogations auxquels nous ne manquerons pas de répondre.

Vous constaterez que la fameuse zone de 620 mètres s'est considérablement réduite car la zone de prise en compte des dangers a été elle-même concentrée.

 

Nouvelle zone de dangers-page-001

Nouvelle zone de dangers-page-002

Nouvelle zone de dangers-page-003

Nouvelle zone de dangers-page-004

Nouvelle zone de dangers-page-005

Posté par JP QUINET à 23:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 juillet 2017

NOTRE DOSSIER SE RELANCE !

La période électorale est terminée et le dossier de notre gare, dont les dangers subsistent, va repartir très bientôt. Vous êtes impatients de le voir aboutir et le CORIGAT aussi .

Officiel : un comité d'échange et d'information (CIE) se réunira en préfecture de Seine Saint Denis le 11 juillet .dont l'ordre du jour est :
- Présentation du porter à connaissance 
- Plan Particulier d'Intervention 


Nous vous tiendrons au courant des nouveautés particulièrement importantes qui y seront annoncées.
Nous vous rappelons que le porter à connaissance est un document adressé aux maires des communes concernées par les risques induits par la présence et l'activité de la gare de triage. Ce document prescrit notamment des mesures de maîtrise de l'urbanisation afin de limiter la densification de la population soumise aux risques.
Quant au PPI c'est un dérivé du plan ORSEC spécifique à la zone concernée en cas d'accident conséquent .


Donc restez connecté ...

Posté par JP QUINET à 12:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 février 2017

LE CORIGAT FAIT LE POINT SUR LE DOSSIER DE NOTRE GARE DE TRIAGE

 

IMG_3035

IMG_4617

 

IMG_1258

IMG_2297

                                              

Le 21 février 2017

Chères amies, Chers amis
Voilà bientôt 4 ans que nous sommes confrontés aux questions posées par l'arrêté du 6 mars 2013 et le
porter à connaissance du 22 avril 2013.
Depuis 4 ans, le CORIGAT mobilise et agit pour défendre l'intérêt général et poursuit son objectif :
l'arrêt du transit et du stationnement des wagons transportant des matières dangereuses et
toxiques sur le site de la gare de triage.
Contrairement à ce que vous avez pu lire et/ou entendre ici ou là, ce dossier n'est pas clos. Ces
informations, sans fondement, sont de nature à rendre inintelligible un dossier fort complexe et sans
autre équivalent en France. Ainsi, dans ce cadre, le CORIGAT qui agit seulement dans le factuel et le
concret voit son action d'autant plus justifiée.


Rappel :

En décembre 2014, le Tribunal Administratif de Montreuil a annulé l'arrêté du 6 mars 2013 considérant
que l’étude de danger sur laquelle il était basé sous estimait un certain nombre de dangers.
Il faut savoir que cet arrêté était uniquement destiné à fournir à la SNCF-RFF des prescriptions afin
qu'elle tienne parfaitement compte de l'étude de dangers dont elle était l'auteur de par la législation.


Retour sur notre actualité :


Le 27 janvier 2017, une nouvelle réunion du Comité d'Information et d’Échange (CIE) a eu lieu, à
laquelle, comme à chaque fois nous avons participé. Son ordre du jour :
– Présentation de l'étude de dangers.
– Plan Particulier d'Intervention (PPI).


ETUDE DE DANGERS

Son objectif est de définir les dangers liés à l’exploitation industrielle de la gare de triage : à savoir le
stationnement et le triage de wagons transportant des matières dangereuses. Pour ce faire, les services
de l’état se réfèraient à une étude de retour d’expérience sur 10 pays de l’Europe. Mais seul 3 pays ont
pu fournir des données d'accidentologie: France, Suisse, Finlande.
Dans ces conditions peu précises, les services de l'état ont tout bonnement reconsidéré leur doctrine et
changé de méthode d'évaluation sur deux points:


• les coefficients de probabilités de survenance d'accidents par types de wagons de marchandises
transportées sont revus à la baisse.

• Les lieux où peuvent survenir les accidents sont recentrés autour de la bosse de débranchement.
Lieu où descendent les wagons sous leur propre poids vers les faisceaux de triage en passant par
les freins au bruit strident puis les aiguillages de redirection. C'est cette zone qui est retenue
comme origine de survenance des phénomènes dangereux.

la zone de réception des trains à trier est exclue.( C'est la partie de la gare située sur la commune du Blanc-Mesnil)

Ces considérations permettront ainsi de réduire d'une manière importante le périmètre de sécurité
actuel qui passerait de 620 mètres à une valeur qui pourrait se situer entre 50 et 100 mètres .


Donc, après clôture de l'instruction de ce dossier particulièrement ardu et auquel nous avons été partie
prenante, le nouveau porter à connaissance s'appuiera sur cette nouvelle étude de dangers. Le préfet
nous a précisé, avec force, qu'il prendra en compte toutes les réglementations en vigueur, tous les
éléments techniques en jeu et qu'il n'y aura pas d'aménagement pour satisfaire les intérêts particuliers.


PLAN PARTICULIER D’INTERVENTION

 


Les travaux pour la réalisation du PPI ont été retardés par l'annulation de l'arrêté du 6 mars 2013.
Le PPI est la stratégie de protection de la population associé à une organisation opérationnelle des
secours. En quelque sorte un plan ORSEC spécialisé pour le site de la gare de triage.
Le PPI prend d'abord en considération les plus grandes distances dues aux effets toxiques, thermiques, ou
surpression transmises par un accident. Dans ce cadre le PPI s'étendra sur un rayon de 2 600 mètres
autour de la gare de triage. Seront ainsi concernées 8 communes : Drancy, Dugny, Le Bourget, La
Courneuve, Le Blanc-Mesnil, Bobigny, Aulnay-sous-Bois et Bondy.
Cette distance pourrait être élargie en incluant la zone qui pourrait être touchée par le phénomène le
plus majorant : le déplacement d'un nuage de chlore avec un rayon de 10Km.
Contrairement à l'étude de dangers le PPI ne prend pas en compte les considérations de probabilité.
Ce projet de PPI sera soumis aux communes concernées courant juin. Elles auront deux mois pour
formuler leur avis .
Reste à arrêter les modes d’information et d'intervention auprès des populations en cas d’accidents
majeurs.
Voilà où nous en sommes. Les dangers restent, les réglementations changent. La protection et le principe
de précaution, pour assurer sérieusement la sécurité de la population, demeurent essentiels.
N’oublions pas aussi la question encore très discutée du transit fréquent des wagons “castor“
transportant des matières radioactives (déchets) qui reste un sujet difficile à aborder au cours de nos
rencontres officielles.
Comme vous le pressentez, la situation actuelle ne permet pas de dire que ce dossier est réglé comme
certains aimeraient nous le faire croire.
Nous sommes toujours mobilisés et nous ne manquerons pas de faire appel à vous pour défendre l'intérêt
général.

Cordialement
Pour Le conseil d'administration

Alain RAMOS
Président.

Posté par JP QUINET à 16:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]


19 décembre 2016

POUR ETRE AVERTI PAR LES AUTORITES EN CAS DE DANGER SUR LA GARE DE TRIAGE

Le dossier des dangers sur notre gare avance trop lentement à notre goût mais des avancées se produisent, en voici une : n'hésitez pas à vous inscrire pour être averti en cas d'alerte.

Dans le cadre de l'élaboration du PPI (Plan Particulier d'Intervention soit une particularisation du plan général dit ORSEC) une réunion du groupe de travail alertes et communication est prévue le 23 février prochain en préfecture. Le CORIGAT y participera et vous serez informé de ses développements.

Posté par JP QUINET à 17:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

DOCUMENT POUR COMPRENDRE LES ALERTES SUR LE SITE DE LA GARE DE TRIAGE

 

Ce document SNCF est destiné aux agents qui travaillent sur le site de la gare de triage où il peut se produire des incidents tel que celui qui vous a alerté récemment et qui s'est trouvé être une fuite de mercaptan gaz qui s'est déjà échappé par le passé.

Dans le cas d'une alerte, interne à son début, la SNCF déclenche ses sirènes et utilise des hauts parleurs pour avertir ses agents. Une gare n'étant pas un milieu clos les riverains proches entendent ces alertes et s'inquiètent à juste titre. 

Consultez le document ci-dessous pour mieux interprêter ce qu'il se passe en cas de survenance d'un incident ou accident.

 

PUI gare triage consignes

                                    PUI gare de triage plan

Posté par JP QUINET à 10:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 octobre 2016

LES CASTORS ENVAHISSENT NOTRE GARE

Les Castors qui transportent les matières irradiées des centrales nucléaires se sont trouvées réunis à 8 exemplaires  sur le site de notre gare de triage. Les photos ci-dessous ont été prises du même emplacement au même moment ce dimanche 23 octobre vers 16 heures. Le groupe de 4 est arrivé hier et se trouvait alors côté Blanc-Mesnil avant de passer au triage.

 

 

IMG_4617

 

IMG_4619

IMG_4620

 

Posté par JP QUINET à 19:27 - Commentaires [2] - Permalien [#]

24 septembre 2016

Assemblée Générale des adhérents du Corigat Samedi 1°octobre 2016 à 14h MPT Jean Jaurès 2 bis av J.Jaurès Blanc-Mesnil

wagon produits toxiques

Le Blanc-Mesnil le, 23 septembre 2016

 

 Chères amies, chers amis,

 

La période estivale va se terminer et nous espérons qu'elle vous a été agréable et bénéfique.

La période qui va suivre sera pour notre association particulièrement importante.

Comme vous le savez, après l'annulation par le tribunal administratif, en décembre 2014, de l'arrêté du 6 mars 2013 l'action administrative ne s'est pas éteinte. Un nouvel arrêté préfectoral est publié au mois de mai 2016, il est en cours de validation et fera l'objet d'un nouveau porter à connaissance.

Il faut bien avoir à l'esprit que, quelque soit la distance du périmètre de sécurité, la potentialité des dangers sera toujours une réalité et les quelques 400 wagons de chlore présents annuellement continueront de transiter et de stationner sur le site de la gare de triage.

L'administration tient compte de cette réalité puisqu'elle l’intègre dans son travail de préparation du Plan Particulier d'Intervention (PPI) qui va être élaboré dans les semaines et les mois qui viennent.

Dans le compte-rendu officiel du Comité d'Echange et d'Information (CIE) du 4 juillet 2016, au sujet du PPI il est écrit précisément:

 

«La délimitation de la zone du PPI se fera en prenant en considération les plus grandes distances d'effets des phénomènes toxiques de surpression et thermiques transmises.

Afin d'aboutir rapidement à un arrêté PPI, il est proposé de privilégier une démarches en 2 étapes

-1) Etablir un PPI sur la zone la plus directement impactée (rayon 2600 mètres) -8 communes impactées

-2) Puis élargir le PPI en incluant une zone plus large ( qui pourrait être impactée par le phénomène avec un rayon de 10 km le plus majorant : le déplacement d'un nuage de chlore)

-La zone PPI qui s'étend dans le rayon de 2600 mètres autour de la gare concerne huit communes : Drancy, Dugny, le Bourget, la Courneuve, Le Blanc-Mesnil, Bobigny, Aulnay sous bois et Bondy.»

 

L'arrêté PPI est le document à partir duquel les Plans Locaux de Sécurité devront être établis.

Nos actions, le sérieux de celles-ci ainsi que notre présence régulière dans le CIE sont reconnues et admises par l’État et la SNCF. Cela se concrétise par notre participation dans le groupe de travail qui va élaborer le PPI.

Comme vous le constatez, cela confirme le bien fondé des actions citoyennes mises en œuvre par le CORIGAT.

Rien ne pourra se faire sans votre participation active et la mobilisation de la population concernée.

Dans ce cadre, nous vous proposons une réunion de travail pour élaborer nos propositions.

Nous espérons vous y retrouver nombreux.

Bien cordialement.

Pour le conseil d'administration

Alain RAMOS

Président

Nous nous retrouverons le SAMEDI 1er OCTOBRE 2016 à 14 h

au siege de notre association, MPT Jean Jaurès 2 bis, Av. Jean Jaurès 93150 Le Blanc-Mesnil

Posté par Alainramos à 15:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]